Intro 2Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Edmond VANDERCAMMEN

Fiche fondée sur un dossier rédigé par Eric BROGNIET
Dossier L : n° 66, fascicule 3

Edmond VANDERCAMMEN
Poète, traducteur...



Informations générales

Belgique BEL
Né(e) le 08/01/1901 / décédé(e) le 05/05/1980

Biographie

Edmond Vandercammen est né à Ohain (Brabant wallon) le 8 janvier 1901. Il passe son enfance dans la campagne brabançonne. À l'école primaire d'Ohain, il rencontre dès son entrée en première année, en 1907, un condisciple, le futur poète Robert Goffin, natif du même village. En 1912, un an donc après l'attribution à Maurice Maeterlinck du Prix Nobel de Littérature, Edmond Vandercammen, âgé de 11 ans, commence à s'intéresser à la poésie. Son grand-père, en effet, qui disposait d'une petite bibliothèque bien achalandée, avait favorisé son goût pour la langue française et l'avait initié à la lecture de La Fontaine et du Télémaque de Fénelon. Il écrit ses premiers vers et les montre à son instituteur, qui, compréhensif, les corrige et l'encourage. En 1916, il entre à l'École Normale de Nivelles. Durant les vacances, promenades champêtres avec Goffin, à Ohain : ils partagent nombre de lectures. À l'École Normale de Nivelles, en 1919, il rencontre un autre poète en herbe : Elie Willaime (cfr. Dossiers L). Ils échangent leurs premiers textes : c'est le début d'une très longue amitié.

En 1920, Edmond Vandercammen obtient un poste d'instituteur à Ixelles (Bruxelles). L'année suivante, il commence à découvrir les mouvements artistiques et littéraires de la capitale et lit Claudel, Reverdy, Cocteau, Apollinaire, Cendrars, Max Jacob, les surréalistes. En 1923, il compose son premier livre : Hantises et désirs, qu'il reniera par la suite et retirera de sa bibliographie. Il se lie d'amitié avec Pierre Bourgeois et avec Pierre- Louis Flouquet. Il collabore à la revue Sept Arts créée par les frères Bourgeois. Il suit des cours à l'ULB et jusqu'en 1931 s'adonnera plus à la peinture qu'à la poésie. Il prend des cours de peinture à l'Académie des Beaux- Arts, où il rencontre celle qui allait devenir sa femme : Anne de Koning, institutrice, et dessinatrice de talent, qui illustrera plusieurs de ses livres. Ils se marieront en 1925. En 1924, il rencontre Albert Ayguesparse et Charles Plisnier et devient leur ami. Il fréquentera la maison des Plisnier, place Morichar à Saint- Gilles, où le futur prix Goncourt tenait salon littéraire tous les mardis soir. Charles Plisnier et Edmond Vandercammen se connurent grâce à Albert Ayguesparse qui, en 1929, associé à Pierre Hubermont et Benjamin Goriély, lancera la revue Tentatives à laquelle Edmond Vander-cammen collaborera. Il fréquente également la Librairie du Canard sauvage, chaussée de Wavre, où se réunit à l'époque le groupe Prospections. Edmond Vandercammen, attiré plus par la littérature que par la politique, demeure néanmoins très attentif au Front littéraire de Gauche et au Mouvement des écrivains prolétariens dont il signe le Manifeste publié dans Le Monde.

En 1930, il est parmi les co- fondateurs du Journal des Poètes, aux côtés de Pierre Bourgeois, de Maurice Carême, de Georges Linze et de Norge, auxquels viennent s'adjoindre bientôt Pierre- Louis Flouquet, Fernand Verhesen et Arthur Haulot. Il publie en 1931 un recueil que l'on peut considérer comme le premier titre de son oeuvre poétique : Innocence des solitudes et entreprend un voyage en Espagne, avec sa femme et les couples Plisnier et Ayguesparse. Ce voyage laissera une empreinte durable : il se passionne dès lors pour la langue espagnole, découvre les poètes de ce pays et ressent le besoin de les traduire en français. En 1933, son recueil Le sommeil du laboureur obtient le prix Verhaeren. En 1936, il se lie d'amitié avec Fernand Verhesen, qui partage avec lui une même passion pour la traduction des poètes espagnols et hispano- américains. Il traduit les Poèmes interdits de Manuel Maples Arce. En 1937, en compagnie de son ami, le poète ostendais Karel Jonckeere, il s'embarque à Anvers sur un cargo à destination des Amériques et aborde à Cuba, au Mexique et dans le sud des États- Unis. Il traduit cette année-là Fable verte de Max Aub et Biographie à l'usage des oiseaux de Jorge Carrera Andrade. En 1939, il publie son Anthologie de la poésie espagnole contemporaine.

De 1940 à 1945, Edmond Vandercammen brise sa plume : il ne publiera rien durant la période de l'occupation allemande. Au sortir de la guerre, il fait éditer Grand Combat, en 1946, et, l'année suivante, une traduction de Signe de Fernando Paz Castillo. En 1951, il traduit les Poèmes lyriques de Lope de Vega en collaboration avec son ami Verhesen. L'année suivante La Porte sans mémoire se voit décerner le Grand Prix triennal de Poésie et Edmond Vandercammen est élu à l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. En 1955, il participe à une mission culturelle en Amérique du Sud : conférences à Buenos Aires, Montevideo, Sao Paulo, Rio de Janeiro. Il poursuit ses travaux de traduction. En 1958, la revue Marginales lui consacre un numéro d'hommage.

Une édition de ses poèmes choisis paraît en 1961 avec une préface de Jean Cassou. Il obtient le Grand Prix des Biennales internationales de poésie à Knokke en 1979.

Edmond Vandercammen est décédé à Uccle le 5 mai 1980.

Bibliographie

Poèmes :

  • Innocence des solitudes, Stols, Bruxelles / Maestricht, 1931.
  • Le sommeil du laboureur, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1933.
  • Naissance du sang, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1934.
  • Saison du malheur, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1935.
  • Tu marches dans ma nuit, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1936.
  • Ami poète, Sagesse, Paris, 1937.
  • Océan, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1938.
  • Hommage à Federico Garcia Lorca, chez l'auteur, Bruxelles, 1938.
  • Grand combat, La Maison du Poète, Bruxelles, 1946.
  • La nuit fertile, Les Iles de Lérins, Antibes, 1948.
  • L'Étoile du berger, La Maison du Poète, Bruxelles, 1949.
  • La porte sans mémoire, La Maison du Poète, Bruxelles, 1952.
  • Arcilla de mi carne, Adonais, Madrid, 1952.
  • Faucher plus près du ciel, Seghers, Paris, 1954.
  • Falciare piu vicino al cielo, Casa editrice Maia, Sienne, 1957.
  • Les abeilles de septembre, André Silvaire, Paris, 1959.
  • Le api di settembre, Casa editrice Maia, Sienne, 1960.
  • Poèmes choisis : 1931-1959, Éd. Universitaires, Paris, 1961.
  • Poèmes choisis, avec une traduction espagnole de Sofia Noël, Anthologie de l'Audiothèque, Bruxelles, 1962.
  • Le sang partagé, La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1963.
  • Le jour est provisoire, La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1966.
  • Horizon de la vigie, André De Rache, Bruxelles, 1970.
  • Le chant vulnérable, André De Rache, Bruxelles, 1972.
  • L'amour responsable, André De Rache, Bruxelles, 1973.
  • Étrange durée, André De Rache, Bruxelles, 1975.
  • Pouvoir de flamme, André De Rache, Bruxelles, 1977.
  • A Feledes Kapuja, (trad. hongroise de La porte sans mémoire), Europa, Budapest, 1979.
  • Ce temps que j'interroge, Maison internationale de la Poésie, Bruxelles, 1982.

Traductions de l'espagnol :

  • Poèmes interdits, par Manuel Arce, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1936.
  • Fable verte, par Max Aub, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1937.
  • Biographie à l'usage des oiseaux, par Jorge Carrera Andrade, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1937.
  • Anthologie de la poésie espagnole contemporaine, Les Cahiers du Nord, Charleroi, 1939.
  • Poèmes, par Mariano Brull, Cahiers du Journal des Poètes, Bruxelles, 1939.
  • Signe, par Fernando Paz Castillo, La Maison du Poète, Bruxelles, 1947.
  • Poèmes choisis, par Jorge Carrera Andrade, La Maison du Poète, Bruxelles, 1948.
  • Première anthologie, par Dora Isella Russel, Garnier Frères, Paris, 1951.
  • Poèmes lyriques, par Lope de Vega, Librairie des Lettres, Paris, 1951.
  • Venezuela, par Guillermo Meneses, Éd. Denise René, Paris, 1956.
  • Poésie espagnole d'aujourd'hui, Librairie des Lettres, Paris, 1956.
  • Poèmes des neuf lunes, par Mirtha Gandolfo, La Maison du Poète, Bruxelles, 1957.
  • Énigme du corps et de l'esprit, Dieu et homme, par Fernando Paz Castillo, La Maison du Poète, Bruxelles, 1958.
  • Preludio, Aria y Coda a Gabriel Fauré, par Gerardo Diego, Hermanos Bedia, Santander, 1966.
  • El muro, par Fernando Paz Castillo, Editorial Arte, Caracas, 1970.

Collaborations :

Edmond Vandercammen a également et régulièrement collaboré à Marginales (de 1945 à 1980), au Journal des Poètes (de 1930 à 1980), à la revue Nos Lettres de l'Association des Écrivains belges de langue française et aux pages littéraires du journal Le Soir (de 1947 à 1980).

Critiques :

  • Discours de réception à l'Académie, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1953.
  • Lope de Vega, poète de l'amour, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1953.
  • Sur une anthologie de Miguel de Unamuno, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1954.
  • De Don Quichotte à Thyl Uylenspiegel, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1955.
  • Propos sur l'oeuvre romanesque de Ventura Garcia Calderon, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1956.
  • La obra romanesca de Ventura Garcia Calderon, Garnier Frères, Paris, 1957.
  • Realidad y abstraccion en la obra de Juan Ramon Jimenez, La Torre, Porto-Rico, 1957.
  • Passion et spiritualité de Gabriela Mistral, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1958.
  • Propos sur la traduction de la poésie, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1959.
  • Le monde poétique de Antonio Machado, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1960.
  • La magia concreta en la obra de Pales Matos, La Torre, Porto-Rico, 1960.
  • Charles Van Lerberghe et Max Elskamp, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1962.
  • Jean De Bosschère : l'obscur et le paria couronné, Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1968.

À consulter :

  • Jean Rousselot, Panorama critique des nouveaux poètes français, Seghers, Paris, 1952. Poètes d'aujourd'hui.
  • Marginales, numéro spécial d'hommage à Edmond Vandercammen, Bruxelles, février 1958.
  • Fernand Verhesen, Voies et voix de la poésie française contemporaine, Éd. des Artistes, Bruxelles, 1960.
  • Henri Clouard, Histoire de la littérature française, du symbolisme à nos jours, Albin Michel, Paris, 1962.
  • Élie Willaime, Edmond Vandercammen ou l'engagement profond, La Dryade, coll. Petite Dryade, Virton, mars 1962.
  • David Scheinert, Écrivains belges devant la réalité, La renaissance du livre, Bruxelles, 1964.
  • Marcel Lobet, Edmond Vandercammen et les pouvoirs de la poésie, Revue générale, Bruxelles, septembre 1967.
  • Jean Rousselot, Dictionnaire de la poésie française contemporaine, Larousse, Paris, 1968.
  • Fernand Verhesen et Élie Willaime, Edmond Vandercammen, Seghers, Paris, 1969. Poètes d'aujourd'hui; 187.
  • Marcel Lobet, Notice sur Edmond Vandercammen, extrait de l'Annuaire de l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Académie Royale de Langue et de littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1981-1982.
  • Michel Duprez, Edmond Vandercammen, in Anne-Marie Trekker et Jean-Pierre Vanderstraeten, Cent auteurs, La Francité, Bruxelles, 1982.
  • Jan Rubes, Edmond Vandercammen ou l'architecture du caché (essai d'analyse sémantique), Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, Bruxelles, 1982.
  • Marie-Ange Bernard, Dans l'amitié du monde : Edmond Vandercammen, Haute École Lucia de Broucère, Jodoigne, 2001. Dossier pédagogique.
  • Marie-Ange Bernard, Sur les chemins avec Edmond Vandercammen, Haute École Lucia de Brouckère, Jodoigne, 2001. Dossier pédagogique.

Prix obtenus

  • 1933 : Prix Verhaeren pour Le sommeil du laboureur
  • 1952 : Grand Prix triennal de Poésie pour La Porte sans mémoire

Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Les Activités

Rencontres
Salons, Foires, Marchés
Colloques & Conférences
En classe
Boite à outils
Tous les évènements

 

Région WalloneSLL