Intro 2Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Guy GOFFETTE

Fiche fondée sur un dossier rédigé par Georges JACQUEMIN
Dossier L : n°60, fascicule 3

Guy GOFFETTE
Poésie, prose

Guy GOFFETTE

Informations générales

Belgique PROV LUX
Né(e) le 18/04/1947

Biographie

Tout ce qui retient ou séduit Guy Goffette l'exalte et le met dans un grand enthousiasme : les poèmes qu'il écrit ou dont il rêve déjà, les poètes qu'il lit, les anciens comme les modernes, sur lesquels il écrit, prose ou poésie, les textes qu'il choisissait jadis d'imprimer, les voyages qu'il fait, les êtres, hommes ou femmes, qu'i rencontre. Car c'est assurément un passionné, un tourmenté aussi, qui vibre, crée, vit intensément et se donne à chaque fois tout entier à ce qu'il fait.

Sa poésie va des chemins de la révolution à l'approfondissement des contradictions intérieures (rester vs partir), des évasions rêvées à l'enracinement regretté (une fois qu'il est parti ou bien quand il revient). Elle est grave (obsession du temps qui fuit, du néant), dynamique, ouverte aux vents de l'inspiration (diversité des thèmes) et n'est certes pas arrivée au terme de son évolution.

Né le 18 avril 1947 à Jamoigne, en gaume, Guy Goffette est l'aîné de quatre enfants d'une famille ouvrière. Durant son enfance campagnarde, il a regardé, observé la nature et les gens qui composent le monde rural : tous ses recueils de poèmes l'attestent.

A l'école Normale libre d'Arlon, il est l'élève de Vital Lahaye (alors professeur dans cet établissement), remarquable poète lui-même, esprit libre, nourri des penseurs marxistes et amoureux de littérature. Les paroles magistrales tombent sur un terrain particulièrement réceptif et le fécondent rapidement.

Dès 1969, année de son mariage, Guy Goffette écrit nombre de poèmes qui seront repris dans Quotidien rouge, son premier recueil.

Sa formation d'instituteur semble tracer devant lui une carrière professionnelle sans incidents. De fait, il enseigne à Harnoncourt (commune de Rouvroy), à la pointe méridionale de la Belgique, où il a construit sa maison aux marges du village, à flanc d'une colline à pente douce derrière laquelle se cache la France, tandis que devant lui se déploie un vaste paysage de bois et de verdure.

Trois enfants lui naîtront, dont Vivian, jeune cinéaste dont le renom s'affirme et, provisoirement sans doute, adonné aux courts métrages.

Guy Goffette continue d'écrire des vers, maintenant que l'impulsion est donnée, qu'il se voit publié dans de nombreuses revues et qu'il est entré en relation avec des "confrères" de renom ou influents. Il se lance un temps dans l'édition. De 1980 à 1987, avec d'autres poètes, il publie la revue Triangle (12 numéros) dont il est la cheville ouvrière; en outre, de 1983 à 1987, il dirige les éditions de l'Apprentypographe (mot forgé pour la circonstance), qui offrent en un nombre réduit d'exemplaires et sur beau papier, de petits livres composés par lui à la main, sur la couverture desquels on trouve notamment les noms d'Umberto Saba et de Michel Butor. Un travail absorbant, tout de méticulosité et de passion, qui dit bien où sont ses amours. Néanmoins, le temps consacré à cette revue et à ces livres "mange" celui qu'il pourrait consacrer à écrire : la double expérience se termine en 1987.

Dès 1986, il se consacre à différents travaux de critique littéraire, entre autres à la Nouvelle Revue française. Il prépare et préface différentes éditions de poètes et, passionné par le blues, travaille à la traduction d'un important corpus de chants noirs d'Amérique (blues, negro-spirituals, work songs, hollers, etc.). Il collabore à des encyclopédies : travail nourricier.

Il abandonne l'enseignement.

Un temps libraire d'occasion, il finit par s'évader. Habitant tour à tour Charleville-Mézières (ô Rimbaud), Limoges, il est actuellement domicilié à Paris. Il voyage également : Yougoslavie, Québec, Roumanie, notamment.

Il devient membre du comité de lecture des éditions Gallimard, où il dirige les collections Enfance en poésie et Folio Junior en Poésie.

La prose le séduit : il écrit un livre sur Verlaine, un second sur Bonnard, enfin, un roman en 2001.

Fort sollicité, il continue de mener une existence très active.

A consulter :

  • Sincère Poésie, n° 66, novembre 1984. (Tout le numéro est consacré à Guy Goffette, avec des analyses, des témoignages, des inédits et des éléments bio-bibliographiques).

  • Un nouveau lyrisme, Poésie 1, n° 135, 1987.

  • Bertrand Darbeau, La voix du banal dans l'oeuvre de Guy Goffette, mémoire de maîtrise, sous la direction de Pierre Brunel, Ed. Sorbonne, Paris, 1988.

  • Littérature du XXe siècle, textes et documents, Ed. Nathan, Paris, 1989, coll. Henri Mitterand.

  • Histoire de la littérature française / XXe siècle (1950-1990), Ed. Hatier, Paris, 1991.

  • Jacques Borel, Guy Goffette, postface à Eloge pour une cuisine de province, texte repris et augmenté d'un post-scriptum dans Sur les poètes, chroniques, Ed. Champ Vallon, Seyssel, 1998.

  • Jean-François Grégoire et Luc Noullez, Guy Goffette : Lire l'espérance, in La revue générale, n° 6-7, Ed. Duculot, Louvain-la-Neuve, 1997.

  • Dictionnaire des lettres françaises, le XXe siècle, Ed. Le Livre de Poche, 1998, coll. La Pachothèque.

  • Aude Cohenca : Guy Goffette et le don du poème, maîtrise de lettres modernes, Parix X, Nanterre, 2000.

  • John Taylor : Guy Goffette : Exploring an Elusive "Promised Life", France Magazine, n° 54, 2000.

  • Julien Estival : Traits et enjeux du lyrisme dans l'oeuvre poétique de Guy Goffette, mémoire de maîtrise, Université Blaise Pascal Clermont II, 2002.

Bibliographie

Poèmes :

  • Quotidien rouge, Ed. de la Grisière, Paris, 1971.

  • Nomadie, Ed. Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1979.

  • Huit muses neuves et nues, poèmes sur des photos de Miloslav Stibor, Ed. de la revue Objectif, Virton, 1983. (Repris dans Eloge pour une cuisine de province).

  • Solo d'ombres, Ed. Ipomée, Moulins, 1983. Prix Guy Lévis Mano.

  • Prologue à une maison sans murs, Ed. Qui Vive, Mareil-sur-Mauldre, 1983.

  • Le dormeur près du toit, Ed. Cahiers du Confluent, Paris, 1983.

  • Pour saluer André Frénaud, en colllaboration, Ed. Centre National des Lettres, Paris, 1987.

  • Le relèvement d'Icare, en collaboration avec Yves Bergeret, Ed. La Louve, Spa, 1987.

  • Éloge pour une cuisine de Province, Ed. Champ Vallon, Seyssel, 1988. Postface de J. Borel. Prix de la Communauté Française de Belgique 1988 et Prix Mallarmé 1989.

  • La louange de la vie : Max Elskamp, poèmes choisis et présentés par Guy Goffette; Ed. La Différence, Paris, 1990, coll. Orphée.

  • Chemin des roses, en collaboration avec Bernard Noël, L'Apprentypographe, 1991. Illustrations de Colette Deblé. Tirage limité à 99 exemplaires).

  • La vie promise, Ed. Gallimard, Paris, 1991, coll. Blanche. Rééd. en 1994, 1997, 2001. Traduit en italien "La vita promessa", Ed. Gedit, coll. Poeti & Narratori.

  • Le pêcheur d'eau, Ed. Gallimard, Paris, 1995, coll. Blanche. Rééd. 2001.

  • Icarus, avec traduction anglaise de Tucker Zimmerman, Ed. Signum, Paris, 2000 (cf. discographie).

  • Éloge pour une cuisine de province suivi de La vie promise, préface de Jacques Borel, Ed. Gallimard, Paris, 2000, coll. Poésie/Gallimard. (Ces deux recueils avaient paru respectivement en 1988 et 1991). Rééd. 2002.

  • Un manteau de fortune, Ed. Gallimard, Paris, 2001, coll. Blanche. Grand Prix de Poésie de l'Académie française, 2001.

  • Sur le fil des collines, Le Petit Poète illustré, 2001.

  • Le seul jardin, avec des sérigraphies de François-Xavier Fagniez, Ed. Rencontres, 2001.

  • Solo d'ombres précédé de Nomadie, édition revue et corrigée, Ed. Gallimard, paris, 2003, coll. Blanche.

  • Poètes pour le temps présent, anthologie, collectif, Ed. Gallimard Jeunesse, 2003, coll. Folio Junior.

  • L'adieu aux lisières, Ed. Gallimard, coll. Blanche, Paris, 2007.

Romans :

  • Un été autour du cou, Ed. Gallimard, Paris, 2001, coll. Blanche. Rééd. Gallimard, Paris, 2003, coll. Folio, n° 3813. Prix Félix Denayer de l'Académie de Langue et de Littérature françaises de Belgique. Traduit en néerlandais "De lichte last van een zomer", Ed. De Bezige Bij.

  • Une enfance lingère, Ed. Gallimard, Paris, 2006, coll. Blanche. Prix Victor Rossel 2006. Rééd. Ed. Gallimard, Paris, 2007; coll. Folio.

  • Presqu'elles, Ed. Gallimard, Paris, 2009, coll. Blanche.

  • Tombeau du Capricorne, Ed. Gallimard, Paris, 2009, coll. Blanche.

  • Géronimo a mal au dos, Ed. Gallimard, Paris, 2013, coll. Blanche.

Récits :

  • Partance, Ed. L'Étoile des Limites, 1995, coll. Le lieu et la formule.

  • Verlaine d'ardoise et de pluie, Ed. Gallimard, Paris, 1996, coll. L'un et l'autre. Repris en Folio, n° 3055, 1998.

  • L'ami du jars, Théodore Balmoral (avait d'abord paru dans la N.R.F., n° 462-463, juillet/août 1991), 1997.

  • Elle, par bonheur et toujours nue, Ed. Gallimard, Paris, 1998, coll. L'un et l'autre. Rééd. 2002, coll. Folio, n° 3671 (récit consacré au peintre Bonnard au travers de Marthe son modèle, et sa femme sur le tard).

  • Partance et autres lieux suivi de Nema problema, Ed. Gallimard, Paris, 2000, coll. Blanche. Prix Valery Larbaud.

  • Jean Dieuzaide : Corps et âmes, avec Hervé Le Goff, galerie Aittouarès, 1er octobre 2006.

  • L'autre Verlaine, Ed. Gallimard, Paris, 2007, coll. Blanche.

Nouvelles :

  • La maison d'exil, courte nouvelle, Ed. Circa 1924, 2008.

Essais :

  • Achille Chavée, Ed. Tribune poétique, Ambly, 1972.

  • Mémorial de la tendresse (J. Borel), N.R.F., n° 467, décembre 1991.

  • D'exil comme en un long dimanche, Max Elskam, La Renaissance du Livre, 2002, coll. Paroles d'aube.

  • Auden ou l'oeil de la baleine, Ed. Gallimard, Paris, 2005, coll. L'un et l'autre.

  • Journal de l'imitateur, Fata Morgana, 2006.

  • Albums de la Pléiade : Paul Claudel, bibliothèque de la Pléiade, Ed. Gallimard, Paris, 2011.

Prose :

  • Mariana, Portugaise, Ed. Le Temps qu'il fait, Cognac, 1991.

  • L'agencement du monde ou le voyage rêvé du marquis de Sy, Bibliothèque municipale de Charleville-Mézières, coll. (RE)découvertes, Direction du Livre et de la Lecture, 1996.

  • Mariana, Portugaise, Ed. Gallimard, coll. Blanche, Paris, 2014. Edition revue et augmentée.

Albums :

  • Semois, les derniers planteurs, Ed. L'Octogone, Bruxelles, 1995. Photos de J.- D. Burton.

  • Tacatam blues, Cadex Éditions, 2000.

  • Oiseaux, en collaboration avec Hervé Coffinières, Ed. Gallimard, Paris, 2001, coll. Nouveaux Loisirs.

  • Traversée, photographies de Dun Hayon, Ed. D.H., 2006.

  • Lumière d'épicerie, illustrations de Wanda Mihuleac, Ed. Transignum, 2006.

  • Ulysse ébloui, peintures et collages de Joël Leick, Ed. Rencontres, 2007.

  • La chambre des nues, peintures de Julius Baltazar, Ed. H.C., 2007.

  • Eloge de Robert Frost, mon voisin, peintures de Georges Badin, coll. Mémoires d'Eric Coisel, 2012.

Divers :

De 1990 à 1992, collabore à la refonte du Dictionnaire des oeuvres et du Dictionnaire des auteurs, Ed. Laffont-Bompiani, Paris.

Préfaces :

  • Coup d'oeil sur la poésie contemporaine de langue française en Belgique, préface à L'Anthologie de la poésie belge, traduite en macédonien, Struga (Yougoslavie).

  • Sous le signe du feu, préface aux Poèmes choisis d'Anne-Marie Kégels, Ed. Académie Royale de Langue et de Littérature françaises, Bruxelles, 1990, coll. Poésie/Théâtre.

  • De l'identité du langage au langage de l'identité, Lionel Ray, Oeuvres et Crititques, XV, Ed. Gunter Narr Verlag, Tübingen, 1990.

  • Jeanine Moulin, préface à De pierre et de songe, oeuvres poétiques de Jeanine Moulin (1961-1991), Ed. La Différence, Paris, 1991.

  • Lettre d'amour à Madame Orpha, préface à Madame Orpha, de Marie Gevers, Ed. Labor, Bruxelles, 1992, coll. Espace Nord.

  • Prosper Mérimée, Lettres libres à Stendhal suivies de H.B., préface, Ed. Arléa, Paris, 1992.

  • Casimir Prat, Tout est cendre, Ed. Le Dé bleu, 1995.

  • Lucien Becker, Rien que l'amour, préface aux oeuvres complètes, Ed. La Table Ronde, Paris, 1997.

  • Lucien Becker, Plein d'amour, préface, Ed. La Dérobée, Le Relecq-Keruon, 1997.

  • Henri Falaise, La pharmacie de Noé suivi de Une saison de surcroît, Ed. de L'Acanthe, Namur, 1998.

  • Paul Verlaine, Filles, femmes et autres chansons, préface à un choix de poèmes, Ed. Mercure de France, Paris, 1999, coll. Le petit mercure.

  • Christian Libens et Claude Raucy, Sur les pas des écrivains en Ardenne, préface, Ed. de L'Octogone, Bruxelles, 1999, coll. Escales littéraires.

  • 20 poètes pour l'an 2000, préface à l'anthologie, Ed. Gallimard, Paris, 1999, coll. Folio Junior.

  • Michel de Ghelderode, La balade du grand macabre, Ed. Gallimard, coll. Folio, 2002.

Notes :

  • Plusieurs oeuvres de Guy Goffette ont été traduites en grec, en macédonien, en roumain et en hongrois, etc.; des poèmes ont été traduits en une vingtaine de langues.

  • Des poèmes de Guy Goffette ont également paru dans Echo 1, une anthologie de la création poétique en Lorraine, au Luxembourg belge, au Luxembourg et en Sarre, Ed. Serpenoise, Xonrupt Longemer, Aencrages & Co, Metz, 1991.

Editions illustrées à tirage limité (non reprises ci-dessus) :

  • Prologue à une maison sans murs, poème illustré par Blandy Mathieu, hors commerce, Virton, 1983 (2 exemplaires).

  • Ebats de casse, variations typographiques sur des poèmes de Solo d'ombres, Ed. A la Hotte de Chamagnon, Saint-Claude, 1995 (50 exemplaires).

  • Lettre à un cycliste, poème inédit, illustré par Joël Leick, Thionville, hors commerce, 1997 (2 exemplaires).

  • Bucarest, impair et passe, poème inédit, illustré par Augusta de Schucani, Entre Voisins Editeur, Paris, 2001 (12 exemplaires).

  • Les eaux noires, poème inédit, illustré par François-Xavier Fagniez, Area Ed., Paris, 2001 (40 exemplaires).

Discographie :

  • Icarus, poèmes dits par l'auteur et Tucker Zimmerman, musique de Tucker Zimmerman, Ed. Signum, Paris, 2000.

Prix obtenus

  • Prix Guy Lévis-Mano, Paris, 1983.
  • Prix du Ministère de la Communauté française de Belgique, Bruxelles, 1988.
  • Prix Mallarmé, Paris, 1989.
  • Prix Maurice Carême, Bruxelles, 1992.
  • Prix Henri Mondor de l'Académie française, Paris, 1992.
  • Prix Atout lire, Cherbourg, 1998.
  • Grand prix de poésie de la Société des Gens de Lettres, Paris, 1999.
  • Prix Valery Larbaud, Vichy, 2000.
  • Prix Félix Denayer de l'Académie de Langue et de Littérature françaises de Belgique 2001.
  • Grand Prix de Poésie de l'Académie française, Paris, 2001, pour l'ensemble de son oeuvre.
  • Prix Victor Rossel, 2006, pour Une enfance lingère.
  • Prix Goncourt de la poèsie 2010, pour l'ensemble de son oeuvre.

Disponible dans notre catalogue :

Collaborations :

  • L'Alphnée, L'Arbre à Paroles, les Cahiers du désert, Diagraphe, Encres vives, Incendits, le Journal des
  • Poètes, Marginales, la Nouvelle revue fraçaise, poèsie, Recueil, la Revue des Belles-lettres, Sud,
  • Triangle, Vagabondages, La Quinzaine littéraire, Orée, Pollen d'Azur, etc ( Ces revues offrent quelquefois
  • Des poèmes qui ne sont pas repris dans les recueils ). Les carnets et les instants, N.R.F. etc
Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Les Activités

Rencontres
Salons, Foires, Marchés
Colloques & Conférences
En classe
Boite à outils
Tous les évènements

 

Région WalloneSLL