Intro 2Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Marco GAL

Marco GAL
Poète, prosateur, auteur dialectal.

Marco GAL

Informations générales

France FRA

Biographie

Biographie

Issu d'une famille originaire de La Thuile, par son père, et de Pont-Bozet, par sa mère, Marco Gal est né en 1940 à Gressan, pays de sa grand-mère – alors partie de la Commune d'Aoste – où il vit toujours.

Bien que nanti du Certificat d'Aptitude pédagogique de l'École normale d'Insti--tuteurs, il préféra concourir pour un poste à la Bibliothèque régionale d'Aoste, où il a travaillé pendant 35 ans, jusqu'en1999, année où il a pris sa retraite. Son naturel méditatif, qui l'inclina vers la poésie vers sa douzième année, fut encore plus accentué par une maladie qui l'atteint à l'âge de seize ans. La poésie fut alors son instrument d'introspection, de rêverie, de relation avec le monde sensible et spirituel.

De tout cela se composa la substance de son premier recueil : Canti di Ricerca (Chants de Recherche) en 1965, parmi lesquels figurent sept poèmes en français. Il publia ensuite un court essai : Elementi per una Socializzazione della Cultura, en 1966, avant de faire paraître en 1968 son deuxième recueil : Felicità media (Bonheur ordinaire) où, en un italien plus elliptique il interroge et s'interroge.

Après une période (1970-1980), où il est engagé socialement et, tout en composant, il ne publie plus et où il va mûrir une poétique-en-soi moins dépendante du «Je», il collabora, entre 1980 et 1983, comme rédacteur, à la revue de poésie Le Soleil Valdôtain, organe de l'Association des Poètes Valdôtains, dont il fut co-fondateur et animateur, et aux « Expositions de l'Envers » (1980-1985) d'art et de culture locale.

En 1987, il collabora, avec Giuseppe Zoppelli et Marco Consolati, à l'édition de l'anthologie « La Poesia in Valle d'Aosta » (Forlì, ed. Forum/Quinta Generazione), où sont rassemblés les poètes valdôtains contemporains les plus représentatifs, s'exprimant en italien, en français et en franco-provençal. C'est le contact avec cette dernière langue et l'exemple d'Eugénie Martinet qui le conduit vers la poésie dialectale, afin de vérifier la capacité d'une langue parlée, peu faite pour l'abstraction, à exprimer l'universel.

En 1991, vit le jour le recueil de poèmes en franco-provençal Ëcolie - (Eaux perdues - Acque perdute), dont chaque poème revêt trois facettes, la dialectale, la française et l'italienne. Il s'agit d'un travail de recherche, à la fois poétique et linguistique, où le patois, parler millénaire, écrit depuis seulement un siècle, expérimente ses possibilités expressives de se faire instrument de poésie.

Son intérêt pour l'histoire locale, qu'il cultive parallèlement à la poésie, a donné lieu à la parution, en 1992, du premier volume, d'un ouvrage conçu en trois, ayant pour titre Gressan Profili di storia sociale e culturale, édité par la Caisse Rurale et Artisanale de Gressan.

Dans le domaine de la poésie ont peut encore signaler la présence de ses poèmes dans l'anthologie Poeti italiani per la pace, par les soins de Sergio Collura (ed. Tifeo, Catania, 1987), en tant que représentant de la Vallée d'Aoste, et dans les publications et revues, telles que : Le Soleil Valdôtain, dont il fut rédacteur (1980-1983), An fleur din la via (Cahiers de promotion R.A.I., Radio Télévision Italienne, Siège Régional d'Aoste, n° 2, 1977), La Revue Valdôtaine (n° 3, 1987 et suivants). Il est parmi les fondateurs de l'Association Internationale pour la Poésie et la Littérature, constituée à Aoste en 1990, qui déploie son activité par des récitals poétiques et des rencontres littéraires et par la publication du bulletin Eurolitterae (1993).

Deuxième prix au concours national de poésie dialectale « Premio Pierro 1996 » à Tursi (Matera), il a emporté, en 1997, le premier prix au concours régional de poésie dialectale « Giacomo Floriani » de Riva del Garda et pareillement le premier prix national « Città di Trento » de cette ville.

L'année suivante paraît son deuxième recueil de poèmes en franco-provençal, A l'ençon - tout au bord - sul limite, avec transpositions en français et en italien et avec préface de Franco Brevini (Aoste, Imprimerie Valdôtaine, 1998), qui lui vaut le 3e Prix Littéraire René Williem - Région Autonome Vallée d'Aoste et le 1er Prix Littéraire Balmas - Vallée d'Aoste.

Un essai critique de Giuseppe Zoppelli, concernant ce recueil ayant pour titre Sul bordo della poesia di Gal, est publié sur la revue Diverse Lingue , Année XIII, n°17/18, mai 1998.

En 1999, il remporte pour la Vallée d'Aoste le XIIIe Premio Biennale Nazionale di Poesia Dialettale Guido Modena et pour la deuxième fois le Premio di Poesia Dialettale Giacomo Floriani dans sa Ve édition, de la Commune de Riva del Garda, qui l'appellera à faire partie du jury dans l'édition suivante de 2001.

Il se trouve parmi les poètes de l'anthologie en 3 volumes de Franco Brevini La poesia in dialetto, Milano, Mondadori, 1999 (col. I Meridiani).

En 2000, son œuvre poétique est étudiée dans les essais critiques de Giuseppe Zoppelli Il Leone e la Lyra – Poesia e patois in Valle d'Aosta (Aosta, Stylos).

En 2001, son œuvre est également présentée dans l'anthologie de Luigi Bonaffini et Achille Serrao Dialect Poetry of Northern & Central Italy – Test and Criticism (A Trilingual Anthology), dans les pages dédiées à la Vallée d'Aoste, par Giuseppe Zoppelli (New York, Legas) ; et dans Il pensiero dominante, Poesia italiana 1970-2000, anthologie par les soins de Franco Loi et Davide Rondoni (Milano,Garzanti) ; comme il est également présent dans l'anthologie Poesia in Patois Valdostano – Antologia dei Poeti Francoprovenzali, par les soins de lui-même et de Giuseppe Zoppelli (Aosta, Stylos).

En 2002, il publie son troisième recueil de poèmes en franco-provençal, Messaille – eaux libres du soir – libere acque della sera (Aosta, Stylos), postfacé par Giovanni Tesio, avec transposition en langue française et en langue italienne, qui remporte le deuxième Prix Littéraire René Williem - Région Autonome Vallée d'Aoste, en 2003.

Prix :

- Mention du Prix « René Willien - Vallée d'Aoste », décerne le 13 décembre 2003.

Dossiers L : Hors série.

Bibliographie

Bibliographie

- Canti di ricerca : adolescenza e giovinezza, ...1961-1962-1963-1964 ..., Aosta, 1965.

- Elementi per una socializzazione della cultura, Aosta, Tipografia valdostana, 1966. Estr. da : Corriere della Valle d'Aosta, 1966.

- Felicità media : 1964-1965, Aosta, 1968.

- La poesia in Valle d'Aosta, en collaboration avec Zoppelli Giuseppe, Consolati Marco. Quinta generazione Antologie 21, Forlì, Forum, stampa, 1987.

- Ecolie, (Eaux perdues), (Acque perdute), Quart : Musumeci, copyr. 1991.

- Gressan : profili di storia sociale e culturale, vol. 1 , Origini-1200, la parrocchia della Madeleine in Gressan (1200-1786), Cassa rurale ed artigiana di Gressan, 1992.

- Lettera galattica Seme Centro.

- Djeu jantilo Tsemeun de la creu Patse.

- A l'ençon, (Tout au bord), (Sul limite). Aoste : Imprimerie valdôtaine, 1998. Testo in patois, francese e italiano ; Sulla cop.: Région autonome de la Vallée d'Aoste, Assessorat de l'éducation et de la culture, Bureau régional pour l'ethnologie et la linguistique.

- Poesie in patois valdostano, Campanotto, 1998. Estr. da : Diverse lingue, 23 (1998), n° 17/18.

- Ange Benjamen, (Angelo Beniamino).

- Saveur du terroir et du quotidien, en collaboration avec Pierre Vietti.

- Richesse et disponibilité du fonds local de la Bibliothèque régionale d'Aoste.

- Poesia in patois valdostano : antologia dei poeti francoprovenzali, en collaboration avec Zoppelli Giuseppe.

Noutra lenva Noutra litterateura 2, Aosta : Stylos, copyr. 2001.

- Messaille, (Eaux libres du soir), (Libere acque della sera). Noutra lenva Noutra litterateura 3, Aosta : Stylos, copyr. 2002.

Prix obtenus

Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Les Activités

Rencontres
Salons, Foires, Marchés
Colloques & Conférences
En classe
Boite à outils
Tous les évènements

 

Région WalloneSLL