Intro 2Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Paul EMOND

Fiche fondée sur un dossier rédigé par D. MEURAN
Dossier L : n°48, fascicule 3

Paul EMOND
Romancier, auteur dramatique.

Paul EMONDPaul EMOND

Informations générales

Belgique BEL

Biographie

Paul Emond naît à Bruxelles en 1944, neuvième et dernier enfant d'un père propriétaire d'un magasin d'articles de cuir en crocodile (clin d'oeil à son enfance, la valise en crocodile revient dans tous ses ouvrages!) et d'une mère au foyer.

Il passe son enfance dans le Brabant Wallon et découvre à travers la lecture passionnée de Jules Verne que, ainsi qu'il le trouvera très exactement formulé par Borgès, «la littérature est une des formes du bonheur».

De 1956 à 1961, études secondaires à Bruxelles; il dévore Dumas, Dostoïevski, Baudelaire et Lautréamont.

Après sa licence en philologie romane à Louvain, il devient l'assistant de Michel Otten. Boulimie de littérature : Proust, Pound, Bataille, Céline, Stendhal, Segalen, Saint-John Perse, Diderot, Sterne et son Tritram Shandy... Il s'intéresse également aux arts plastiques et au cinéma. C'est à cette période qu'il rencontre le poète Alexis Gayo, auquel le liera désormais une indéfectible amitié. Il passe sa thèse de doctorat sur les romans de Jean Cayrol.

De 1973 à 1977, il fait de longs séjours en Tchécoslovaquie, devient lecteur de français à Bratislava, puis boursier à Prague. Il lit coup sur coup trois textes qui vont faire tout «basculer» : La fin des temps anciens de Vancura, Cours de danse pour adultes avertis de Hrabal et La vie et l'oeuvre du compositeur Foltyn de Capek. C'est au cours de ses nombreuses visites à la Galerie nationale de Prague qu'il découvre la statuaire gothique de Slovaquie et à Vienne, la peinture de Schiele et de Kokoschka. Lecture assidue de Kafka et de Kundera. Début de l'écriture romanesque.

Il se marie en 1977 avec Maria Polackova, qui développera, pour sa part, une création plastique et revient à Bruxelles.

En 1978 : deux rencontres essentielles, deux amitiés : Paul Willems et Gaston Compère. Il entre aux Archives et Musée de la littérature. Avec notamment Frans De Haes et Marc Quaghebeur, il se lance dans de nombreux travaux sur la littérature et le théâtre en Belgique.

1980 : naissance de son fils Christophe et rencontre de Perec dont il admire l'œuvre intensément. Se passionne pour la peinture expressionniste. Il participe deux ans plus tard à un «safari-photo» dans le grand Nord, d'où il ramène des images émerveillées de paysages de neige.

1984 : voit la naissance de sa fille Suzanne et de l'écriture théâtrale suite à une commande de Philippe Sireuil. À partir de cette date, le théâtre occupera une place de plus en plus grande dans son existence. Il lit beaucoup Shakespeare, Büchner, Tchekhov, Borgès et surtout Dante et Cervantes. L'oeuvre entière de Paul Emond aime d'ailleurs se souvenir par le jeu de l'intertextualité de ces illustres prédécesseurs.

Depuis 1987, il enseigne à l'Institut des Arts de Diffusion et depuis 1989, à l'école des Arts Visuels de la Cambre. Nombreuses traductions et adaptations, notamment des Châteaux magnifiques d'Eugène O'Neill, du Marchand de Venise et du Roi Lear de Shakespeare, ainsi que du Journal de Sally Mara de Queneau. Traduit avec Maja Polackova Une Saison à Paris de Dominik Tatarka, à paraître aux Éditions de l'Aube. Vient de terminer un monologue sur un des héros de la Révolution belge : Jean Joseph Charlier dit Jambe de bois, héros de la Révolution belge, ainsi que l'adaptation théâtrale de l'Odyssée.

Dirige avec Jacques Carion la collection Poteau d'angle chez Labor.

Françoise Chatelain : note de lecture

Bibliographie

Romans :

  • La danse du fumiste, Jacques Antoine, 1979. Rééd., Labor, 1993, coll. Espace Nord avec une préface de Jean-Claude Bologne et une lecture d'Etienne Schelstraete. Rééd., Labor, 2006, coll. Espace Nord.

  • Plein la vue, Jacques Antoine, 1981. Rééd., Éd. Labor, 2002, coll. Espace Nord.

  • Paysage avec homme nu dans la neige, Dur-an-ki, 1982. Rééd., Les Éperonniers, 1989, coll. Passé-Présent. Traduit en roumain. (Ce livre comprend également le texte Le théâtre et le froid). Rééd. Ed. Labor, 2006, coll. Espace Nord.

  • Tête à tête, Les Éperonniers, 1989, coll. Maintenant ou Jamais. Rééd., Éd. Labor, 2005, coll. Espace Nord.

  • La visite du plénipotentiaire culturel à la basilique des collines, Éd. Labor, 2005, coll. Espace Nord.

Théâtre :

  • Les pupilles du tigre, Didascalies, 1986. Créé à Liège et à Bruxelles en septembre et novembre 1986 par le théâtre Varia dans une mise en scène de Philippe Sireuil.

  • Convives, Les Éperonniers, 1990. Créé en mai 90 à Louvain-la-Neuve dans une mise en scène de Jules-Henri Marchant. Repris au théâtre de l'Ancre de Charleroi en janvier 92 dans une mise en scène de Lucas Hemleb.

  • Inaccessibles amours, Théâtre ouvert, Tapuscrit 69, 1992. Rééd., Éd. Lansman, 1994 avec Malaga. Créé en avril 92 au Rideau de Bruxelles dans une mise en scène de Roumen Tchakarov. Repris en mars-avril 95 au Théâtre Ouvert à Paris dans une mise en scène d'Albès Zahmani et en mars 96 au Théâtre de l'Ancre de Charleroi. La pièce a également été jouée aux États-Unis.

  • Malaga. Inaccessibles amours, Éd. Lansman, 1994, coll. Beaumarchais. Rééd., 2002.

  • Moi, Jean-Joseph Charlier dit Jambe de Bois, héros de la Révolution belge, Cahiers du Rideau n° 21, 1994. Créé en 1994 par le Rideau de Bruxelles dans une mise en scène de Jules-Henri Marchant.

  • Caprices d'images. Théâtre Ouvert, Tapuscrit n° 80, 1995; Éd . Lansman, Carnières, 1998. Rééd., 2002, coll. Nocturnes Théâtre.

  • Les bacchantes, Euripide/Emond, Éd. Lansman, 1997.

  • Chante, petit homme, inédit, à paraître chez Lansman.

  • A l'ombre du vent, Éd. Lansman, Carnières, 1998. Rééd., 2002.

  • Le Royal, Éd. Lansman, Carnières, 1998. Rééd., 2002, coll. Nocturnes Théâtre.

  • Tête à tête, adaptation par l'auteur du roman cité ci-dessus.

  • Grincements et autres bruits, Éd. Lansman, Carnières, 1999. Rééd., 2002, coll. Nocturnes Théâtre.

  • Seul à Waterloo, seul à Sainte-Hélène, Éd. Lansman, Carnières, 2000. Rééd., 2002, coll. Nocturnes

  • La ville dont les habitants sont beaux, Éd. Lansman, 2001.

  • Contes de l'errance, Éd. Lansman, 2002. En coll. avec Gilles Boulan et Jean-Daniel Magnin.

  • Contes de l'errance, 2., six petites pièces à lire et à jouer inspirées de l'univers des contes, Éd. Lansman, coll. La Famille Magnifique, 2004. En coll. avec Gilles Boulan et Jean-Daniel Magnin.

  • Les îles flottantes, Éd. Lansman, 2005.

  • Tristan et Yseut, Ed. Maelström, Bruxelles, 2007.

Essais :

  • La mort dans le miroir, Jacques Antoine, 1974.

  • Lettres françaises de Belgique. Mutations. Entretiens avec dix écrivains ou hommes de théâtre, Éd. Universitaires, Archives du Futur, Bruxelles, 1980.

  • Une forme de bonheur, Éd. Lansman, 1998. Regroupe 4 conférences données à Louvain-la-Neuve en mars et avril 1998 dans le cadre de la Chaire de poétique.

Nombreuses préfaces et textes divers, notamment :

  • «Introduction» au Monde de Paul Willems, Labor, 1984, coll. Archives du futur.

  • «Lecture» de Paul Neuhuys, postface à On a beau dire, Labor, 1984, coll. Espace Nord.

  • «Le récit, son trajet et son secret» Auto stop de Pierre Mertens, dans Écritures de l'imaginaire, Labor, 1985, coll. Archives du futur.

  • «Le théâtre selon Crommelynck», postface au Cocu magnifique de Fernand Crommelynck, Labor, 1987, coll. Espace Nord. Rééd. Labor, 2005, coll. Espace Nord.

  • «Commentaires (volontiers bavards mais plutôt bien documentés) autour d'une pièce à succès», postface au Mariage de Mlle Beulemans de Fonson et Wicheler, Labor, 1991, coll. Espace Nord. Rééd., Labor, 2006, coll. Espace Nord.

  • «Dix tours de la Grande Roue», lecture de La grande roue de Jacques de Decker, Labor, 1993, coll. Espace Nord. Rééd., Labor, 2006, coll. Espace Nord.

Traductions :

  • Les châteaux magnifiques d'Eugène O'Neill. Créé par Roumen Tchakarov au Théâtre de l'Ancre de Charleroi en 1990.

  • Le Roi Lear de Shakespeare. Cahiers du Rideau n° 22, 1994. Créé par le Rideau de Bruxelles en 1994 dans une mise en scène de Roumen Tchakarov.

  • Une saison à Paris de Dominik Tatarka. Roman traduit du slovaque avec Maja Polackova. Éd. de l'Aube, 1994.

  • Le marchand de Venise de Shakespeare, Éd. Lansman, 1995. Créé en janvier 95 à Mons dans une mise en scène de Michel Tanner.

  • Le producteur de bonheur de Vladimir Minac. Roman traduit du slovaque avec Maja Polackova. Éd. Labor, coll. Le Poteau d'Angle, 1995.

  • L'Odyssée d'Homère. Adaptation de Paul Emond. Créé par le Rideau de Bruxelles du 31 janvier au 2 mars 96 dans une mise en scène de Jules-Henri Marchand.

  • Un document reprenant les œuvres publiées et représentées par Paul Emond (6 p. A4 au 22/11/2000) est disponible à la demande au Service du Livre Luxembourgeois (sll@servicedulivre.be) ou chez l'auteur

Prix obtenus

Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Les Activités

Rencontres
Salons, Foires, Marchés
Colloques & Conférences
En classe
Boite à outils
Tous les évènements

 

Région WalloneSLL