Intro 2Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Anne-Marie DERESE

Fiche fondée sur un dossier rédigé par Roger FOULON
Dossier L : n°54, fascicule1

Anne-Marie DERESE
Poète.

Anne-Marie DERESE

Informations générales

Belgique BEL
Né(e) le 22/07/1938

Biographie

Anne-Marie Derèse naît à Franières (non loin de Namur), le 22 juillet 1938. Son père, prénommé Bénoni, et sa mère, Jeanne, sont originaires de Floreffe. En 1940, Bénoni, blessé, est retenu en captivité le long de la Baltique. Il rentre au pays en 1943. A la fin des hostilités, la famille s'installe à Namur, mais la petite Anne-Marie vit quelques temps à Floreffe, chez ses grands-parents maternels, au lieu-dit «Maudit Tienne». Son aïeule lui raconte de longues histoires d'amours et d'aventures. Elle vit dans une totale liberté au milieu des prés, des bois et le long de la Sambre. A huit ans, en 1946, Anne-Marie rejoint ses parents à Namur. Lycée royal dans cette ville. Elle y suit notamment les cours d'histoire de la musique et du folklore régional. Pratique divers sports (elle traverse la Meuse à la nage). Fréquente aussi des cours de diction et d'art dramatique au Conservatoire namurois.

Sous la conduite de ses professeurs Raymond Delvaux et André Bernier, elle joue notamment dans L'école des femmes de Molière, Bérénice de Racine, Les mouches, de Jean-Paul Sartre. A dix-huit ans, en diction, elle obtient la médaille de la ville. Un an plus tard, elle reçoit la même distinction pour l'art dramatique. De 1957 à 1959 aussi, sous la conduite de Luc Perot, elle pratique entre autres le dessin à l'Académie des Beaux-Arts de Namur. A vingt ans, elle termine son cycle artistique (dessin, dessin de mode, étude du costume, etc.).

En 1959, elle épouse Robert Bouttefeux, son aîné de huit ans. Voyage de noces à Paris. C'est le rêve. Peu après, en 1960, le couple s'installe à Gembloux. L'année suivante, naissance de Priscilla, puis, en 1965, de Florence et, en 1969, de Fabian et Manuel. Anne-Marie Derèse a trente ans. En 1977, rencontre avec Andrée Sodenkamp qui va beaucoup orienter sa vie. En 1983, mort de son père.

De 1980 à 1994, elle publie des recueils et collabore à diverses publications. Des petits-enfants naissent en 1992 (Vanessa), 1993 (Robin), 1994 (Elsa). En 1988, à la Biennale internationale de poésie de Liège, rencontre importante avec Alain Bosquet qui va beaucoup l'aider et l'encourager en lui ouvrant des maisons d'éditions parisiennes. En 1996, à Mont-Saint-Aubert (Tournai), inauguration d'une pierre au Chemin des Poètes. Le 22 mars 1998, mort de la mère Jeanne. Ce décès et celui quasi simultané d'Alain Bosquet marquent profondément Anne-Marie Derèse. Un recueil de poèmes, Le miel noir, évoquera beaucoup son désarroi.

Bibliographie

  • Nue sous un manteau de paroles, poèmes, Maison internationale de la poésie, Bruxelles, 1980. Illustrations de Sonia Préat et présentation d'Andrée Sodenkamp. Prix Gauchez-Philippot 80 (Chimay) et Prix Charles Vildrac 81 (Paris).

  • Un pays de miroirs, poèmes, J. Dieu-Brichart, Ottignies-Louvain-la-Neuve, 1982. Photographies de Marianne Grimont. Prix Robert Goffin 82 (Ottignies) et Prix Van Lerberghe 84 (Paris).

  • Visage volé à l'oiseau, poèmes, J. Dieu-Brichart, Ottignies-Louvain-la-Neuve, 1985. Photographies de Marianne Grimont et masques créés par Sonia Préat.

  • La nuit s'ouvre à l'orage, poèmes, Le Cherche-Midi, Paris, 1990. Coll. Domaine Privé. Prix Maurice Carême 90.

  • Le secret des portes fermées, poèmes, Ed. Belfond, Paris, 1994.

  • Le miel noir, poèmes, Ed. L'Arbre à Paroles, Amay, 1999.

  • Epiphanie, poèmes, Ed. Le Roseau, Gembloux, 2003. Dessins de Mireille Dabée.

  • Ma belle morte, poèmes, Ed. de l'Acanthe, Namur, 2003.

  • Des pendus de brume, poèmes, Ed. En Forêt/Verlag im Wald, Rimbach (D), 2007. Traduit en américain "Wisps of shadow" par Judy Pfau Cochran et en allemand "Nebelfetzen" par Rüdiger Fischer.

Participation de des ouvrages collectifs :

  • Ça rime et ça rame, poèmes, anthologie thématique de poètes francophones de Belgique, choix de Liliane Wouters, 1985.

  • Mon premier livre de devinettes, poèmes réunis par Jacques Charpentreau, Paris, 1986.

  • Poésie francophone de Belgique, poèmes, Académie Royale de langue et de littérature françaises, Bruxelles, 1992. Textes choisis par Liliane Wouters et Alain Bosquet.

  • Poèmes de femmes, poèmes, Le Cherche-Midi, Paris, 1993. Textes choisis par Régine Deforges.

  • L'érotisme dans la poésie féminine, poèmes, Jean-Jacques Pauvert, Paris, 1993. Textes choisis par Pierre Béarn.

  • Les transports poétiques, poèmes, Le Cherche-Midi, Paris, 1994. Textes choisis par Bernard Lorraine.

  • Rops Musagète, poèmes, Sources, Namur, 1996. Recueil de textes inspirés par Félicien Rops.

  • Ein Weiterer Taq, poèmes, Verlag im Wald, Rimbach, 1996; poèmes traduits en allemand.

  • La ville des poètes, poèmes, Hachette Jeunesse, livre de poche, 1997. Textes choisis par Jacques Charpentreau.

  • Tes mains me recommencent, poèmes, The Loke, Groombrigde, 1997; vingt-quatre poèmes du recueil Le secret des portes fermées (Your hands recreate me) traduits en anglais par Anne-Marie Glasheen.

  • La révolte des poètes, poèmes, Hachette Jeunesse, Paris, 1998; soixante poètes contemporains choisis par Jacques Charpentreau.

Prix obtenus

  • Grand Prix de la poésie 2000 pour l'ensemble de son oeuvre par la Maison de la poésie, Paris en 2000.

Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Les Activités

Rencontres
Salons, Foires, Marchés
Colloques & Conférences
En classe
Boite à outils
Tous les évènements

 

Région WalloneSLL